Enseignements dispensés à Sciences Po en Bachelor depuis 2018

Semestre d’automne


Humanités politiques et Numérique (BMET 25F11) – Atelier destiné aux étudiants en 2e année du Bachelor, majeure « Humanités politiques »

Cet enseignement poursuit deux objectifs complémentaires : proposer une initiation à des outils numériques utiles et nécessaires à la poursuite d’études supérieures ; encourager une première lecture critique des transformations à l’œuvre à « l’ère numérique », tant d’un point de vue historique qu’actuel. Nous alternerons ainsi séances pratiques visant l’apprentissage de démarches précises (recherche et veille informationnelle, gestion documentaire, écriture collaborative, etc.) et séances de réflexions plus théoriques et historiographiques. Pour ces dernières, nous nous intéresserons à des recherches avancées en sciences humaines, sociales et politiques afin d’en saisir les implications numériques.

Lectures préparatoires demandées :  Paul Bertrand, « Les digital humanities sont-elles solubles dans le Steampunk ? Conférence inaugurale », dans THATCamp Paris 2012 : Non-actes de la non-conférence des humanités numériques, Paris : Éditions de la MSH, 2012 ; Pierre Mounier, « Qu’apportent les digital humanities ? Quelques exemples », dans Read/Write Book 2 : Une introduction aux humanités numériques, Marseille : OpenEdition Press, 2012

Syllabus (PDF)

 

Semestre de printemps


Pratiques et politiques du numérique. Atelier d’initiation aux outils de recherche et de restitution (2e année, majeure « Politique et gouvernement »)

Cet atelier poursuit deux objectifs complémentaires. Il s’agit d’abord de proposer une initiation à des outils numériques utiles et nécessaires à la poursuite d’études supérieures : instruments de recherche et de veille informationnelle, gestion bibliographique et documentaire, écriture individuelle et collaborative, supports de présentations, etc. Il s’agira ensuite de mobiliser les savoir-faire acquis pour développer une réflexion collective sur ce que sciences humaines et sociales sont en mesure d’apporter à la compréhension des grandes questions d’actualité posées par la « transition » ou la « révolution » numérique que traversent les sociétés contemporaines.

Lectures préparatoires demandées :  Dominique Cardon, « Introduction. Comprendre la révolution des calculs », dans À quoi rêvent les algorithmes ? Nos vies à l’heure des big data, Paris, La Découverte, coll. « La république des idées », 2015, p.  7-16.

Syllabus (PDF)

La fabrique numérique des sciences humaines et sociales. Atelier de lecture d’articles scientifiques (2e année, majeure « Humanités politiques »)

Cet atelier poursuit trois objectifs complémentaires. Il s’agira, d’abord, d’amorcer une réflexion sur ce que le numérique fait à la recherche, non pas à travers les discours que les « humanités numériques » tiennent sur elles-mêmes, mais à partir d’exemples de recherches empiriques. Pour cela, nous procéderons à la lecture approfondie de publications scientifiques relevant de l’histoire et des sciences sociales quantitatives. Il s’agira donc, ensuite, d’initier les participants à la méthode du compte rendu critique. La confrontation régulière à ce type de publications contribuera, enfin, à familiariser les étudiants avec ce qui constitue une démarche de recherche en sciences humaines et sociales

Lectures préparatoires demandées :  Fabrice Cahen, « Comment lire intelligemment une publication scientifique ? », Devenir historien·ne, 10 janvier 2016.

Syllabus (PDF)