Un petit exercice de réflexivité

Le site Fragment sur les temps présents fête ses six premières années d’existence et interroge des chercheurs sur leurs pratiques numériques. Pourquoi bloguons nous ? Que faisons-nous sur Twitter ? Plus largement, il s’agit d’un petit exercice de réflexivité, de nous interroger sur nos pratiques pour questionner notre conception du rôle social des chercheurs. J’ai rédigé ce billet à la demande de Nicolas Lebourg, qui lui en a profité pour présenter FTP sur Devenir historien-ne.

 

Entre extimité et éducation populaire

Mon « moi-numérique » existe depuis un peu plus de 8 ans. J’avais créé un « blog » qui n’en était pas un : en détournant les fonctionnalités de blogger, je m’étais créé une page perso inspirée de celle d’Éric Brian. Au-delà d’un certain égocentrisme présomptueux (je n’étais alors que chargé d’études sur contrat inscrit en deuxième année de master… il fallait quand même de l’imagination pour penser que ce que je mettrai en ligne pourrait intéresser quelqu’un d’autre que ma famille… et encore !), l’idée était de me construire une identité numérique de chercheur dont je garderai le contrôle avec l’espoir qu’un jour elle me soit (vraiment) utile.

Un site, quatre blogs et autant de comptes twitter…

C’était en 2006 et je n’ai commencé à avoir une véritable activité en ligne que trois ans plus tard…

Lire la suite

 

ExtimEducPop2Crédit image de une (bandeau) : « We must teach the children of the world equality, peace, and love (CC) » par Purple Sherbet Photography en CC sur Flickr

Print this pageTweet about this on TwitterShare on Facebook0Buffer this pageShare on Google+0Digg thisEmail this to someoneShare on Tumblr0Share on LinkedIn0Flattr the authorShare on StumbleUpon0Share on Reddit0Pin on Pinterest0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *